Aide à domicile Agde (34)

Aide à domicile Agde(34)

Aide à domicile à Agde : Pour une assistance au quotidien

Aide à domicile à Agde intervient dans la ville de à Agde et dans tout le département de l’Hérault pour vous proposer une assistance et un accompagnement au quotidien. En perte d’autonomie, victime d’un accident ou souffrant d’invalidité, vous aurez toujours besoin d’une personne qualifiée qui s’occupe de vous, qui répond à vos besoins et qui se soucie de votre bien-être. Notre intervenant ou notre intervenante vous assiste sur tous les travaux ménagers, que ce soit pour le lavage ou le repassage du linge, le nettoyage de toutes les pièces, le lavage du sol et même sur vos toilettes. En fonction de vos besoins, nous pouvons aussi assurer vos repas en préparant un menu sur mesure, en faisant la cuisine et en nettoyant la vaisselle. Pour votre bien-être, on assure tous vos déplacements, que ce soit lorsque vous avez envie de prendre l’air ou quand vous désirez faire des courses. N’hésitez donc pas à remplir notre devis en ligne gratuit afin que nous puissions évaluer vos besoins. Aide à domicile 74 est aussi joignable en permanence via le 09.72.51.25.18.

Aide à domicile à Agde : L’entretien du logement

En tant qu’intervenant à domicile, les tâches ménagères sont une priorité. L’intervention ne se borne pas uniquement sur les compétences techniques au niveau des travaux d’entretien, mais également sur la prise en considération des valeurs humaines afin de favoriser un lien de confiance. Les prestations seront alors réalisées en matinée ou en soirée, selon vos exigences : nettoyage du sol par balai ou aspirateur, rangement de toutes les pièces, dépoussiérage du mobilier, lavage de la vaisselle, nettoyage des vitres… L’intervenant ou l’intervenante est spécialement qualifié dans l’utilisation de tous les outils d’entretien et dans les techniques propres à chaque matériau : parquet, meuble en bois, carrelage…

Aide à domicile à Agde : Faire les courses

Au quotidien, il est certain que vous aurez besoin d’acheter certaines choses. Mais si vos conditions physiques ne vous permettent pas de vous déplacer, alors l’assistant fait vos courses à votre place : achat de nourriture, de vêtements, d’accessoires… Lorsque c’est possible, l’intervenant peut faire les courses avec vous. Cela vous permettra aussi de sortir de temps en temps de la maison. L’accompagnement peut se faire alors en bus, en métro, en taxi ou même à pied.

Aide à domicile à Agde : L’entretien du linge

Des linges propres sont garants de votre santé et de votre épanouissement. Puisque vous n’aurez sans doute plus l’énergie pour nettoyer vous-même vos vêtements, l’intervenant réaliste toutes les tâches à votre place. Il s’assure alors du tri et du lavage de tous les linges, que ce soit des vêtements, des sous-vêtements, des draps ou des couvertures. Après séchage, ces derniers sont repassés, pliés et/ou mis sur cintre. Une fois les linges bien propres et bien repassés, l’intervenant à domicile s’assure de les entreposer dans les espaces de rangement comme une commode ou une armoire. Vous pouvez contacter par téléphone Aide à domicile à Agde pour en savoir davantage sur nos méthodes d’entretien du linge : 09.72.51.25.18.

Aide à domicile à Agde : Faire la cuisine

La préparation des repas devient très difficile lorsque vous prenez de l’âge ou si vous souffrez d’une affection qui ne vous permet pas de sortir de votre lit. Dans cette optique, nous intervenons afin de préparer vos repas préférés à la façon dont vous les aimez. Étant âgé, votre régime alimentaire devient plus spécifique. Vous aurez probablement besoin de manger sain et équilibré. Nous pouvons dresser un menu quotidien en mettant en avant tous les ingrédients que vous appréciez et qui sont autorisés dans votre régime alimentaire : repas mixé, repas précoupé ou régime médical.

Aide à domicile à Agde : Réaliser les petits travaux de bricolage

Le simple fait de changer une ampoule peut devenir très difficile à réaliser lorsque vous atteignez un certain âge ou quand vous souffrez d’un problème de santé spécifique. Dans cette optique, nous venons à votre rescousse pour réaliser tous les travaux dont vous avez besoin. Notre assistant à domicile peut alors réaliser une restauration, une réparation ou encore une nouvelle installation. Il s’agit ici de petits travaux comme le fait de remettre en état votre menuiserie, d’installer de nouveaux accessoires de serrurerie, de repeindre votre intérieur. Notre intervenant intervient aussi dans certaines tâches de plomberie telles que le remplacement d’un robinet qui fuit.

Aide à domicile à Agde : Accompagner dans les déplacements

Sur les longs déplacements, c’est certain qu’il faut se déplacer en voiture. Ainsi, notre intervenant à domicile peut vous conduire pour que vous puissiez vous rendre rapidement et en toute sécurité à votre lieu de rendez-vous. Vous bénéficierez d’un accompagnement en véhicule pour votre rendez-vous chez le médecin ou pour visiter des proches qui se trouvent à l’autre bout de la ville. Que vous ayez besoin de vous déplacer ou d’une prise en charge complète à domicile, Aide à domicile à Agde vous propose des professionnels qualifiés et expérimentés pour vous assister. N’hésitez pas à nous soumettre un devis ou à nous appeler au 09.72.51.25.18.

 Message: 16-07-2019 - 23:23
Thème: Notre actualité pour Agde

Actualités :



Commémoration du massacre d'Oran
Vendredi 5 juillet a eu lieu la cérémonie commémorative du massacre d'Oran, au cimetière neuf, en présence de Sébastien Frey, Premier Adjoint et Conseiller Départemental, de Robert Craba, Adjoint au Maire en charge des Associations Patriotiques et Président de l'Amicale des Français d'Afrique du Nord, des présidents d'associations patriotiques et des porte-drapeaux. La cérémonie a débuté par les dépôts de gerbes, avant que Robert Craba ne s'adresse à l'assemblée. « Etre broyé par le sens de l'Histoire se paye au prix fort. D'autant plus fort qu'il se paye deux fois : par le sang d'abord, par le silence ensuite. Événement symbolique de la tragédie des Français d'Algérie abandonnés par la métropole, le massacre d'Oran survenu à l'orée de l’indépendance algérienne, dans un climat mêlant angoisse et rancœur alors que l'OAS (dont Oran était un des bastions), vient à peine de déposer les armes. Le drame frappe une communauté de pieds-noirs en détresse, sous les yeux d'une armée française passive. Le 5 juillet 1962, une fusillade aux causes indéterminées exaspère la foule des Algériens venus fêter l'indépendance dans le centre de la ville. La situation dégénère en une émeute sanglante qui dure plusieurs heures. Cette explosion de vengeance collective qui purge des années de guerre coloniale, prend pour cible la population européenne de la ville, dont les morts et les disparus se comptent par centaines. Ni la réaction des nouvelles autorités algériennes, ni celle du commandant des forces françaises à Oran, l'attentiste général Katz, ne sont à la mesure des circonstances. Cet épisode tragique, qui accélère et amplifie fortement la fuite massive des pieds-noirs vers la métropole, demeure un sujet sensible et controversé. Drame fondateur de la mémoire de l'exode des pieds-noirs, le massacre d'Oran a en revanche été escamoté par les Algériens et est resté méconnu ou indifférent du côté français. Le plus singulier est de constater combien ce massacre a peu marqué l'histoire de la Guerre d'Algérie. Un effacement qui entretient la mémoire meurtrie des pieds-noirs. Car l'amnésie est pire qu'un oubli : elle résonne comme un déni de souffrance presque aussi terrible que le traumatisme fondateur. Au fond, c'est sans doute cela que d'être broyé par le sens de l'Histoire : être voué à l'indifférence. Oui, nous leur devons à eux, quelques minutes de recueillement de silence, de souvenirs, de pensées et de prières aussi. Eux ? Ceux qu'on appelle pudiquement les disparus d'Oran, les 700 Français et peut-être même davantage qui ont été enlevés, tués, torturés, massacrés. Des hommes, des femmes et des enfants de tous âges et de toutes conditions sociales dont le seul crime était d'être chrétien ou juif. C'étaient des travailleurs, des ouvriers, des employés, artisans commerçants qui souhaitaient continuer à vivre dans leur pays : leur terre natale. Oran, tu hurles encore d'avoir vu tes enfants assassinés en ton sein, un demi-siècle s'est écoulé, il est temps enfin que ce voile soit levé afin qu'ils puissent reposer en paix. » C'est ensuite Sébastien Frey qui a pris la parole. « Nous sommes réunis dans la chaleur de l'été et au cœur du cimetière d'Agde pour faire vivre la mémoire d'hommes, de femmes et d'enfants, dont les existences trouvaient tout leur sens de l'autre côté de la Méditerranée, là-bas, en Algérie. Ils étaient nés à Alger, à Oran, à Constantine, à Sidi Bel Abbès... dans ces villes de l'Afrique du Nord qu'ils ont aimées et sur les terres que leurs parents et leurs grands-parents avaient contribué à rendre moins arides. Nous sommes là pour eux. L'histoire des hommes est jonchée de drames terribles qui éprouvent des générations entières et qui marquent dans leur chair parfois et dans leur mémoire plus souvent encore toutes celles et tous ceux qui eurent à les vivre. Mais parmi ces drames terribles il en est qui infligent - en plus des pires horreurs qui peuvent être commises par des hommes - un supplice injuste et à peine supportable : celui du silence et du déni. Le 5 juillet 1962, l'indépendance de l'Algérie est proclamée. A Oran... le 05 juillet 1962, des hommes, des femmes et des enfants - dont on ne connaît précisément ni le nombre, ni les noms - sont enlevés, tués, massacrés. Et comme si huit années d'une guerre, à laquelle on n'osait même pas faire porter son nom, n'avait pas suffi à faire souffrir toutes celles et tous ceux qui vivaient sur ce même sol, la folie humaine enleva ce jour-là la vie à des victimes innocentes aux seuls motifs qu'elles étaient européennes ou bien qu'elles étaient favorables au maintien de la présence d'européens en Algérie. Le massacre d'Oran est l'expression du pire dont sont capables les hommes. Capables pour certains de tuer afin de faire quitter leurs terres à celles et ceux qui pourtant y étaient nés, qui y avaient grandi, qui y avaient aimé, qui y avaient fondé une famille, qui y avaient travaillé, qui y avaient enterré leurs parents. Capables aussi pour d'autres de rester immobiles et sourds aux appels au secours, sourds aux cris des victimes sans défense ni aucune protection, sourds à leur conscience. Le 5 juillet 1962, il ne restait plus aux bourreaux traces d'humanité. Et il ne restait plus à leurs complices traces de dignité. L'histoire - même lorsqu'elle est effroyable - ne peut pas et ne doit pas être réécrite. Elle ne doit pas non plus être tue. L'histoire - même lorsqu'elle est effroyable - doit être connue et enseignée avec l'espoir que l'instruction de nos enfants leur épargnera les horreurs du passé. L'histoire doit être connue et enseignée au nom du respect des victimes et de leurs familles. Le massacre d'Oran ne doit pas être un massacre oublié ».

Grand succès pour la première édition du Black Pearl Festival
Le Black Pearl Festival, c'est le petit nouveau dans le calendrier des soirées estivales et musicales qui animent notre cité durant la saison. C'est aussi, et avant tout, une ode à la musique rock couplée à un marché d’exposants sur le thème du festival. Ainsi, samedi 6 juillet, sur le parvis du Moulin des Évêques, de nombreux spectateurs avaient pris place afin d'apprécier quatre groupes qui ont fait résonner les guitares. Tout d'abord, c'est « 2 Minds » qui a ouvert la soirée. Ensuite, le groupe « Replay » a interprété des grands classiques, totalement réorchestrés. La soirée est montée en intensité avec « Laule », qui a proposé au public ses propres compositions dans une veine rock français. En clôture de la soirée, c'est la formation « Red Beans & Pepper Sauce » qui a enflammé le public en jouant un blues-rock endiablé. Quatre groupes qui ont donné un aperçu de toute la diversité de la musique rock mais aussi du talent des formations locales. Des prestations qui ont conquis les amateurs, qui n'ont pas hésité à faire le déplacement pour cette première édition du Black Pearl Festival. Un succès qui appelle, à n'en pas douter, une seconde édition et une longue vie au rock en Agde.

Une Fête du Pointu toujours plus conviviale
Malgré la canicule, en cette matinée du samedi 29 juin, les visiteurs se sont pressés au Grau d’Agde à l’occasion de la désormais traditionnelle Fête du Pointu. De son nom scientifique, le Bolinus Brandaris, ce coquillage emblématique du petit village de pêcheurs du Grau d’Agde peut se déguster selon plusieurs préparations. Et pour cette 8ème édition, les restaurateurs du quai Commandant Méric et de la place des Mûriers ont proposé pas moins de 27 recettes différentes de ce mollusque, à déguster sans retenue, depuis du sucré-salé aux fruits, jusqu’au plus traditionnel court-bouillon avec de l’aïoli. Sébastien Frey, Premier Adjoint au Maire et Conseiller Départemental, accompagné de Gaby Ruiz Conseiller Municipal délégué aux Festivités et aux Animations, de nombreux élus du Conseil Municipal, de David Masella, Président du Comité des Fêtes du Grau d’Agde ainsi que l’incontournable Confrérie du Pointu ont ouvert la balade qui a amené les promeneurs le long des stands à la découverte de trésors gustatifs. Des animations ont également ponctué les dégustations, comme la sculpture sur glace d’un pointu réalisée en direct, des ateliers pour les enfants, sans oublier la participation de la peña qui a mis l’ambiance tout au long de la journée. Fidèle à sa réputation, le Grau d’Agde a, une nouvelle fois, proposé une manifestation où convivialité et esprit de partage ont été les maîtres-mots de cette journée.  


Avis sur Aide à domicile

3 commentaires
Note moyenne: 5/5
  • @titori34:Bonne entreprise qui fait le ménage à Montpellier chez ma mère très chaque semaine.
  • @hervemors34:Une assistance irremplaçable pour nous; ils font le ménage mais aussi beaucoup d'autres taches du quotidien et ça nous aide bien, vu que je rentre tard le soir tout comme ma compagne.
  • @samireyn81:Une femme de ménage très professionnelle !

Publier un commentaire